2011-2012

2011 - 2012

Veillée pascale

Samedi 7 avril 2012

Malgré l'heure tardive et le vent frisquet, les fidèles sont venus très nombreux prier durant cette vigile pascale en l'abbatiale de Saint-Amant de Boixe. Une cérémonie émouvante, remarquablement bien orchestrée, pour fêter, en cette nuit très sainte, le passage de la mort à la vie de  Notre Seigneur Jésus-Christ. La liturgie de la lumière, la liturgie de la Parole, la bénédiction de l'eau, la rénovation de la profession de foi  baptismale et la célébration de l'Eucharistie, marquèrent cette vigile, capitale pour tous les chrétiens.

Il n'y eut pas de baptême en cette nuit pascale mais quatre le lendemain à Gond-Pontouvre à l'issue de la messe de la Résurrection.

Jeudi Saint 2012

Jeudi Saint 5 avril 2012
Avant la cérémonie, un dialogue s’est instauré entre le Père Frédéric Vollaud et Louis, un enfant de 11ans.
 
Louis : Pourquoi sommes-nous réunis ce soir ? Pourtant il est tard et c’est bientôt la nuit.
Père Vollaud : Si nous sommes-là, c’est parce que cette nuit n’est pas comme les autres nuits : ce soir, dans le monde entier, les chrétiens se souviennent de la nuit où Jésus fut arrêté et condamné.
Louis : Est-ce que nous nous préparons à vivre un repas ?
Père Vollaud : Oui, nous sommes rassemblés pour un repas, mais beaucoup plus qu’un repas. Aujourd’hui, dans le monde entier, les chrétiens font mémoire du soir où Jésus a réuni ses amis dernière fois. Ce dernier soir, Il leur a préparé un repas qu’ils ne devaient jamais oublier : un repas de fête où Il s’est donné tout entier, un repas qu’Il leur a demandé de refaire, de renouveler, en mémoire de Lui.

Fête des Rameaux 2012

Dimanche 1er avril 2012

La fête des Rameaux en l'église Notre-Dame de la Paix a été célébrée par une foule très dense, comme à l'accoutumée ce jour-là. Les Rameaux bénis, rapportés à la maison, déposés sur les tombes, marquent l'attachement des fidèles au Christ. Cette cérémonie, présente deux temps particulièrement forts, la lecture de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ marquant l'entrée dans la semaine Sainte, et la célébration de l'Eucharistie, comme tous les autres dimanches.

Ici le Père Frédéric Vollaud bénissant les rameaux pour acclamer le Christ, notre Roi.

Chemin de Croix 2012

Chaque vendredi du Carême, à 15 h, 20 à 30 fidèles se réunissent par alternance à Notre-Dame de la Paix, Balzac et Vindelle, pour suivre le chemin de la Croix. Prières, chants, méditations, préparés par Marie-Claire et différents chaque semaine, unissent les participants dans leur montée vers Pâques. Des chrétiens se réunissent également à Brie pour une cérémonie semblable.

Les mercredis de Carême

Mercredi 28 mars 2012
L'église Notre-Dame de Fléac. L'église Notre-Dame de Fléac.

Ce 3e mercredi de Carême, fut celui de la marche :

« Des communautés qui osent prendre la route, guidées par l'esprit."

Depuis La Pouyade, chez les Soeurs du Bon Pasteur de Saint-Yrieix,

jusqu'à l'église de Fléac, une bonne cinquantaine de pèlerins ont

cheminé par une nuit superbe. Cheminé en priant, chantant,

méditant. " Seigneur, avec Toi nous irons au désert."

Cette marche en 3 étapes a été soutenue par le 24e chapitre de

l'évangile de Luc, du verset 13 au verset 35 : les disciples d'Emmaüs.

Il est possible de voir l'Église sur le chemin d'Emmaüs, et de la voir

cheminant à la fois du côté des deux disciples désemparés et du côté

de Jésus, le Ressuscité, qui est présent près d'eux sans être reconnu.

Avec les trois étapes si parlantes de ce cheminement qui en dit long,

et sur l'engagement de Dieu avec nous, et sur les exigences

chrétiennes de l'évangélisation.

Première étape : la rencontre et le dialogue sur la route.

Deuxième étape : l'ouverture des Écritures.

Troisième étape : le signe du pain rompu.

Pendant le cheminement des chrétiens du doyenné, ceux qui n'avaient

pas pu prendre part à la marche, priaient les mêmes étapes, les

les mêmes chants, les mêmes méditations, devant le Saint-Sacrement, 

avant d'être rejoints par les pèlerins pour une prière commune.

 

Les mercredis de Carême en doyenné

Mercredi 21 mars 2012

Célébration de la Parole, chants, prière

« Des communautés qui se laissent façonner par la Parole » - Église Notre Dame de la Route de Saint Yrieix.

"Nos applaudissements n'ajoutent rien à Dieu mais c'est nous-mêmes que la louange remplit de lumière". Origène

Entrée en Carême

Messe du 22 février 2012 : mercredi des Cendres

Les rameaux bénis vont devenir cendres ...

Le Carême commence en ce jour par l'imposition des Cendres : " Convertissez-vous et croyez à l'Évangile ! "*. Croyez à la bonne nouvelle de Jésus-Christ et durant ce temps de grâce, convertissez-vous, c'est à dire mettez-vous à l'écoute du Seigneur, tournez-vous vers Dieu.

* L'autre formule de l'imposition des Cendres est " Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière."

Fleurissement de Notre-Dame de la Paix

Dimanche 15 janvier 2012

La décoration florale pour la gloire de Dieu

Une spécialiste en art floral religieux se retire après plus de vingt années au service de Notre-Dame de la Paix.

Viviane Bernad assumait sa tâche avec difficulté depuis la mort de son époux. Ne conduisant pas, elle était tributaire de la bonne volonté, inlassable cependant, de ses voisins. Le réseau de ses amis, soit financeurs occasionnels pour les grandes fêtes, soit donateurs réguliers de fleurs de leurs jardins, s’est raréfié au fil du temps et notamment l’an passé durant lequel les deux derniers « horticulteurs » sont décédés … Difficulté accrue pour elle qui a toujours voulu que le fleurissement de l’église ne coûte pas un centime à la paroisse ! Ajoutons à tout cela les complications dues à l’âge et nous comprendrons tout à fait sa décision.

Qui n’a pas admiré les belles compositions de Viviane où la beauté des formes et des couleurs réjouissait la vue et élevait l’âme ? Viviane mettait son talent au service de sa foi et de celle des paroissiens gonpontolviens. Visant la perfection, elle avait souhaité améliorer ses aptitudes naturelles par un stage chez une fleuriste puis auprès du diocèse pour conjuguer harmonieusement décor floral et liturgie.

Merci chère Viviane d’avoir embelli si longtemps l’église Notre-Dame de la Paix pour nous aider à mieux prier. Grâce aux « fleurs-sourire de Dieu », avez-vous dit à l’assemblée dominicale le 15 janvier. Vous partez après avoir assuré votre succession : Josette Chardavoine vous remplace et sera soutenue par les amies qui vous aidaient fidèlement chaque semaine. Et elles savent bien qu’elles pourront toujours compter sur vos conseils et votre aide en cas de besoin.

Vie des clochers

Mardi 24 janvier 2012

COMPTE RENDU de la Rencontre « VIE DES CLOCHERS »

Il me semble important de rendre compte de cette soirée. Nous avons vécu quelque chose d’ESSENTIEL. Pas d’abord du côté de ce que nous pourrions FAIRE pour animer nos différents clochers, surtout ceux qui n’ont pas l’eucharistie… mais nous avons pris le temps de vérifier quels DESIRS profonds nous animent. Ce fut donc d’abord une démarche spirituelle de DISCERNEMENT, sous l’action de l’Esprit Saint !

Après avoir entendu le témoignage de Francette GAILLARD du doyenné de Jarnac sur les multiples propositions autour de la vie des villages et des communautés locales, nous avons pris le temps de discerner nos raisons profondes de VOULOIR ÊTRE LES SIGNES D’UNE PRESENCE.

En voici quelques unes que nous aurons soin de ne pas oublier…

Nos DESIRS :

  • Sortir du « faire » pour « être ».
  • Recharger nos batteries intérieures pour pouvoir témoigner de ce qui nous fait vivre et pour retrouver notre être intérieur. (St Cybard- Fléac)
  • Former une vraie communauté… avec un esprit de famille. Il faut aller se visiter…
  • Que nos églises manifestent la vie de cette communauté : qu’elles soient ouvertes, entretenues… Qu’on y trouve ce qu’il faut pour montrer la vie dont elles sont le signe…
  • Qu’elles soient reliées, d’une manière ou d’une autre à l’Eucharistie, source et sommet de notre vie communautaire. (Vars – St Amant)
  • Sortir de nos églises pour dire qui on est, la joie d’être chrétien.

Manifester que le chrétien n’est pas indifférent à la vie des personnes… Par quel mode de présence ?... (Champniers Gond Pontouvre)

En bref,

Faire signe à l’extérieur, en plein monde.

Diffuser, rayonner ce qui nous donne la joie de croire.

Aller à la rencontre, être interpelants, susciter le dialogue.

Participer ensemble à la promotion de tout ce qui fait la richesse de la vie locale (vie associative, culturelle, municipale, Solidarité etc…)

Mettre les personnes en « communion » et la vivre avec elles…

Les expériences marquantes : chemin de croix itinérant autour des calvaires de villages… accueil et partage de la Lumière de Bethléem… Chemin des églises (randonnée sur plusieurs jours)

Ces DESIRS sont à discerner et à exprimer dans chacune de nos communautés.

Pour cela, les EAP, les Conseils et les Relais sont interpelés.

Mais il en va de la justesse et de la pertinence de nos propositions !

Réflexion à poursuivre…

Une autre rencontre de doyenné serait envisageable en fin d’année pastorale pour relire les expériences vécues et relancer notre marche…

Conseil de Doyenné

Mercredi 11 janvier 2012

Réunis au presbytère de Fléac, les membres du conseil, autour du Père Vollaud, ont travaillé sur les points suivants :

  • Bilan d'Audace 2011 et projets.
  • Les mercredis de Carême.
  • Questions diverses autour de la catéchèse, du rassemblement de doyenné, de la rencontre de la commission "Vie locale", de la formation des animateurs liturgiques et de la délégation pour Lourdes les 24 et 25 mars.

 

 

COMMUNIQUE DU CONSEIL PASTORAL DE DOYENNE DU 11 JANVIER 2012

Le Conseil pastoral du doyenné lors de sa rencontre du 11 janvier a longuement partagé à partir du rassemblement AUDACE 2011 et des Orientations Diocésaines en vue d’initier à la foi et à la vie chrétienne, promulguées par notre Evêque.

Il en retient pour les mois qui viennent deux appels prioritaires pour nos communautés :

  • Exercer notre mission de reconnaitre et d’admirer les signes que Dieu nous donne.
  • Devenir des Communautés chrétiennes qui soient « milieu nourricier » où la foi puisse naître, grandir et se déployer. Et que chaque membre de nos communautés découvre la place qu’il a à y tenir.

Le conseil pastoral de doyenné propose que ces deux appels servent de fil rouge pour nos soirées de Carême.

Il propose aussi que les deux premières soirées soient organisées dans chaque paroisse, les trois suivantes en doyenné avec en perspective la veillée pascale vécue ensemble.

Transmis par Colette Decool le 17 janvier 2012


Dimanche Autrement

Dimanche 8 janvier 2012

À l'écoute de la Parole de Dieu : étape liturgique L2

Dimanche de la solennité de l'Épiphanie du Seigneur

Avant la messe, différents ateliers, selon l'âge des participants, permettent d'être vraiment à l'écoute de la Parole de Dieu.

Texte transmis par Colette Decool

Atelier Eveil à la foi – CE2. Ecouter et accueillir la Parole de Dieu

  • Temps d’écoute – faire l’expérience de se mettre en attitude d’écoute pour entendre la Parole de Dieu, pour entendre ce que Dieu me dit aujourd’hui par elle. Dans un espace aménagé : bible, bougie allumées…
  • S’asseoir ne pas demander le silence. L’animateur murmure une ou deux phrases : « Tu es aimé de Dieu » « Jésus t’aime » « tu as beaucoup d’importance aux yeux de Dieu ».
  • L’animateur demande « qu’est-ce que je viens de dire ? » Personne n’a du comprendre la ou les phrases. Réfléchir autour de cet évènement. Est-ce c’est embêtant de ne pas avoir entendu ? est ce que ça peut être grave ? Pourquoi l’animateur a-t-il pu dire quelque chose d’important aussi doucement ? A quoi tout cela nous appelle t-il ? : faire silence, écouter attentivement.
  • Faire l’expérience de l’écoute et du silence : s’installer confortablement et prendre une ou deux grande respiration pour faire silence en soi / écouter les bruits autour de soi / écouter les sons plus faibles , écouter sa respiration. L’animateur murmure alors une ou deux phrases : « Tu es aimé de Dieu » / « Jésus t’aime » « tu as beaucoup d’importance aux yeux de Dieu ».
  • Reprise de ce qu’on vient de vivre. Qu’avons-nous entendu ? pourquoi cette fois on a réussi à entendre ? Pourquoi l’animateur n’a pas parlé plus fort ? ( pour entendre une parole qui s’adresse au cœur, il faut être disponible pour l’accueillir. Si l’animateur avait parlé plus fort mais dans le bruit, on aurait peut être entendu mais pas accueilli la parole qu’il nous a dite : « on entend pas seulement avec ses oreilles mais aussi avec le cœur. Quand Dieu nous parle, il nous parle au cœur, pour l’accueillir il faut se préparer ».
  • Parole de Dieu : se mettre en disposition pour accueillir la Parole de Dieu qui nous est transmise par la Bible. L’animateur prend la Bible et lit la parabole du semeur, ( Marc 4, 1 – 9) en puisant à plein main dans une corbeille rempli de graines.
  • Partage autour de cette parabole. Ce que les enfants ont compris. Petite explication : quand nous l’écoutons, la Parole de Dieu est comme des petites graines semées dans notre cœur. Si nous ne l’accueillons pas, elle ne porte pas de fruits. Si on l’accueille elle grandit et elle nous fait grandir. Pour l’accueillir il faut faire silence et disposer son cœur.
  • Planter dans des petits pots les graines et en prendre soin chez soi : arroser un peu mais pas trop, mettre à la lumière…
  • Décorer et coller l’étiquette avec la phrase « Ta Parole, Seigneur, fait grandir la vie »

 Atelier Enfants de CM et aumônerie

Travail sur le texte du chant : Ta Parole, Seigneur. Réalisation d’une BD.

  • Regarder la BD du Semeur. Voir comment elle est composée : des cases, des dessins, des bulles, parfois une phrase. Pour les enfants de primaires : BD « Le Semeur » de JFKieffer. Pour l’aumônerie : « Paraboles » du Manga
  •  Le Messie.
  • Se mettre par équipe de 2.
  • Répartir les couplets dans chaque binôme.
  • Pour chaque binôme :

- Lire le texte du couplet

- Souligner les mots, la phrase qui nous paraissent les plus importants.

- Chercher comment illustrer sous forme de BD : dessin, bulles, phrases…

-Réalisation sur une feuilleA3 numérotée ( numéro du couplet)

  • Accrocher les cases dans l’ordre des couplets. Les regarder, les expliquer ensemble. Comparer les différentes réalisations pour un même couplet.
  • Reprendre le chant

Atelier adultes, deux propositions :

1 :

  • Temps de mise en disponibilité pour écouter : refrain - silence – invocation à l’Esprit.
  • Proclamation et écoute de la Parole de Dieu : « Ezéchiel 2, 2-10, 3, 1 – 4.
  • Lecture priante.

2 :

  • Temps de mise en disponibilité pour écouter : refrain - silence – invocation à l’Esprit.
  • Proclamation et écoute de la Parole de Dieu : Psaume 118 105 – 112.
  • Ré-écriture du psaume avec nos mots, nos expériences d’aujourd’hui.

Ensemble

  • Partage de ce que l’on a vécu dans les différents ateliers.
  • Introduction à la célébration : comment ce qu’on vient de vivre nous ouvre à l’écoute de la Parole de Dieu, une façon d’accueillir Dieu qui se donne à nous par sa Parole. Lien Parole de Dieu / Eucharistie : 2 tables qui n’en sont qu’une seule.
  • Apprendre l’Alléluia pour acclamer tous ensemble l’Evangile pendant la célébration.

Célébration

  • Procession du Livre de la Parole avec flambeaux posé sur l’autel à l’arrivée. Petite procession du Livr autour de ‘autel jusqu’à l’ambon avant la proclamation de l’Évangile.
  • Après la proclamation de l’Évangile, le prêtre dispose le Livre ouvert.
  • Marquer le lien entre la table de la Parole et la table de l’Eucharistie « une seule et unique table » :
  • en tissant un lien entre l’ambon et l’autel avec un tissus.
  • En posant 2 grosses bougies identiques : une sur l’autel, une sur l’ambon.
  • avant la procession de communion, une personne va chercher le Livre de la Parole et se met dans l’allée centrale juste avant le chœur avec le Livre ouvert. Pendant la procession, il présente le Livre de la Parole à chacun en disant « La parole du Christ » auquel on répond « Amen » en posant la main sur le Livre.
  • Première lecture : Ezéchiel.
  • Psaume 118
  • Pas de deuxième lecture.
  • Evangile du jour.
  • Après la communion : Méditation mystagogique* par le prêtre.
  • Envoi pour vivre et annoncer la Parole.

* Mystagogie = initiation aux mystères des sacrements

Noël 2011

Le choeur parlé et la danse qui ont soutenu la liturgie du 3e dimanche de l'Avent, le dimanche de la JOIE, ont été repris aux messes de la nuit et du jour de NOËL.

 

Chœur parlé (photo 1 )

· 1 : Ouvrir à la joie !

· 1 : Ouvrir à la joie ?

· 2 : Ouvrir à la joie ?

 

· 1 : Ouvrir !

· 2 : Ouvrir ce qui est fermé …

· 1 : Ouvrir ce qui est enfermé

· 1 et 2 : Ouvrir !

 

· 1 : Ouvrir à quoi ?

· 1:Ouvrir à la joie

· 1 : À la joie ?

· 2 : Quelle joie ?

 

· 1 : La joie de croire !

· 1 : Mais croire en qui, en quoi ?

· 2 : En l’homme ?

· 1 : En l’amour ?

· 2 : En la vie ?

· 2 : Oui, croire en la vie plus forte que tout, croire en l’Amour !

· 1 : Croire en Dieu !

 

· 1 : En Dieu ?

· 2 : Et qui est-il ton Dieu ?

 

· 1 : Dieu est unique mais il est famille, il est Amour !

· 2 : Il est Père… un père qui nous donne la Vie.

· 1 : Il est Fils… un Fils qui se fait tout proche de nous et qui nous ouvre à l’Espérance

· 2 : Il est Esprit, ce fin souffle d’amour qui relie le Père et le Fils et qui nous rend capable d’aimer

· 1 : D’aimer celui qui est à côté de moi,

· 2 : D’aimer celui qui est loin,

· 1 : D’aimer comme Dieu lui même nous-aime : c'est-à-dire sans limite !

 

· 1 : Et tu crois cela possible ?

· 2 : Regarde notre monde, les guerres, les injustices, la misère…

· 1 : Regarde nos vies, avides de pouvoir, d’argent, de plaisirs

· 2 : Comment veux-tu que croire en Dieu soit source de joie ?

· 1 : Regarde nos cœurs qui sont secs, fermés, sans espoirs

 

· 2 : Oui nos cœurs sont secs mais ils ont soif !

 

· 1 : Ils ont soif de paix et de justice

· 2 : De reconnaissance, d’amour et d’espérance

· 1 : Ils ont soif d’amitié et de liberté

· 2 : De respect et de fraternité…

 

  • « Donne-moi à boire ! »

 

· 1 : Qui a parlé ? Qui m’appelle ?

· 2 : Moi aussi j’ai soif !

 

  • « Donne-moi à boire ! »

 

· 1 : Mon cœur est sec

· 2 : Mon puits est tari... Je n’ai pas d’eau à donner

 

  • « Celui qui boit de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif » !

 

· 2 : D’où vient cette voix ?

· 1 : Qu’a t-elle dit ?

 

  • « Celui qui boit de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif » !

 

· 2 : Quelle est cette eau ?

· 1 : Où est-elle ?

 

  • « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : « Donne-moi à boire », c’est toi qui lui aurait demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive ! »

 

· 2 : De l’eau vive ? Bien sûr que j’en veux !

· 1 : Mais qui est-il celui qui veut nous la donner ?

· 1 : C’est Jésus, c’est le Christ ! Si tu le veux, allons à sa rencontre !

· 2 : C’est Lui la source jaillissante de Vie !

· 1 : C’est Lui la source de notre joie !

Les tout petits en marche vers Noël

Mercredi 14 décembre 2011

L'AVENT avec les plus petits

Gabrielle, plusieurs autres mamans et une mamie ont animé une rencontre des petits enfants de l'Éveil à la Foi pour une préparation à la fête de Noël.

Qu'est-ce que la fête de Noël ? Des mots et des explications adaptés pour faire comprendre à ce très jeune auditoire que Noël est un évènement beaucoup plus important que le Père Noël ! Au fur et à mesure de la lecture de l'Histoire de l'Enfant Jésus, les petits disposaient les personnages sur une table pour former une crêche complète. Un atelier de confection de vitraux avec les rois mages, précéda ensuite une prière et des chants avec le Père Vollaud.

Messe du 8 décembre 2011

Photo transmise par Évelyne de la Tullaye Photo transmise par Évelyne de la Tullaye

Marie accueillait ses enfants, le 8 décembre 2011, à l’église Notre-Dame de Fléac

A la porte de l’église, un spot éclaire la statue de la Vierge Marie : elle accueille ses enfants, venus de tout le doyenné Angoulême Ouest.

Des lumignons allumés, disposés sur une haute corniche, mettent en valeur le chœur de l’église « Notre-Dame de Fléac », où trône l’icône de la Vierge Marie, magnifiquement mise en valeur. Un grand merci à ceux qui ont rendu ce cadre, propice à la prière !

Le père Guy Rougerie, le père Vollaud, le père Babinot rentré du Pérou, le diacreD ominique Serre, un servant d’autel,arrivent en procession du fond de l’église. Le diacre porte le livre de la Parole. Par sa Parole, notre Père Créateur nous a choisis pour que nous soyons, dans l’Amour, saints et irréprochables.

Marie, comblée de grâces, a permis au Père, de réaliser en elle, son œuvre de Salut sur tout homme. A l’évocation de la Vierge Marie, une personne de la paroisse de Fléac-Hiersac placée dans le chœur,élève au-dessus d’elle, son icône.

Pendant la méditation sur la présence de la Sainte Trinité au sein de l’Immaculée Conception, le livre de la Parole vient à la rencontre de l’icône de Marie.

Grâce au consentement de Marie à l’Annonciation, le Fils du Très Haut a pu trouver en cette Sainte Mère, une demeure, digne de Lui et Il a pris chair en notre humanité.

Dans l’allée centrale, le livre et l’icône se saluent, puis l’icône de Marie suit le livre de la Parole de Dieu jusqu’à l’autel.

Marie, épouse du Christ et Mère de l’Eglise, nous apprend à accueillir la Parole et à la laisser s’incarner dans nos vies. L’Esprit Saint féconde la Parole et lui fait porter du fruit.

Stéphanie chante « Couronnée d’étoiles », accompagnée par Claudine, au synthétiseur.

Comme à son habitude, le père Vollaud accueille chaleureusement l’assemblée. Les acteurs de la célébration : Nadja, Marie Claire, Michel… viennent des cinq paroisses du doyenné.

L’équipe du Rosaire et la fraternité Marianiste se sont rejointes, pour fêter leur Sainte patronne.

Monique nous lit sa méditation sur le Magnificat, chargée d’émotion, car chacun peut penser à Jésus, de sa conception à sa mort sur la croix. Le chant d’envoi « Voici que l’ange Gabriel » nous rapproche de l’évènement de Noël, auquel chacun prépare son cœur.

Évelyne de la Tullaye, membre de la fraternité Marianiste.

Les enfants préparent Noël en doyenné

Samedi 3 décembre 2011

Sommes-nous prêts à accueillir la Parole de Dieu ?

Qu’est-ce que Noël pour toi ? Comment l’attends-tu ?

 

C’est la question que les catéchistes ont posé aux enfants du doyenné Angoulême Ouest, samedi 3 décembre à l’église de Gond Pontouvre.

Voici ce que les enfants ont écrit sur les murs d’expression, en arrivant dans l’église :

« C’est le jour où Jésus est né » « C’est une fête précieuse, où il faut que tout le monde soit heureux et joyeux ! » « Pour moi, Noël, c’est la crèche » « C’est un moment de Paix et de joie » « C’est un moment de partage » « Une fête en famille » « Des préparatifs à la maison » « Un sapin et une crèche » « Il faut de la patience pour attendre la fête de Noël ! »

Dans le chœur de l’église, est installée une tente, au milieu du désert. En effet, le chemin qui mène à la tente, est à la fois, sablonneux et pierreux. Quatre personnages costumés, sont assis en différents endroits du chœur. Isaïe proclame la Parole : « Voici que j’envoie mon messager devant toi, pour préparer ta route ».

Le messager en question, c’est Jean Baptiste qui se lève et annonce la venue du Messie. Elie invite l’assemblée à rencontrer les prophètes et Marie.

Les groupes d’enfants et d’adultes se dispersent dans l’église ou dans les salles, pour poser leurs questions aux prophètes et à Marie : « Qui êtes-vous ? » « Que vous est-il arrivé ? » « Qu’avez-vous à nous dire aujourd’hui ? » « Quel message avez-vous à nous confier, pour préparer notre cœur à la venue de Jésus, à Noël ? »

Auprès d’Elie, se trouve une cruche d’eau et un pain. Les enfants apprennent ainsi qu’Elie n’est pas mort de faim dans le désert, grâce à Dieu. Elie défend le vrai Dieu devant les hommes, qui souvent préfèrent les idoles. Il sait que la présence de Dieu est comme une brise légère et les enfants en feront l’expérience, en soufflant sur la flamme d’un lumignon, sans l’éteindre. Son conseil ? Faire silence, pour découvrir la présence discrète de Dieu dans son cœur.

Auprès d’Isaïe, le livre de la Parole. Isaïe annonce la venue du Messie doux et humble de cœur, comme un agneau. Son message ? Ecouter la Parole de Dieu, car Jésus est comme un berger, qui me porte avec tendresse, dans ses bras.

Auprès de Jean Baptiste, une vasque d’eau et un bâton. Il a baptisé dans l’eau pour une conversion des cœurs. Les enfants se lavent les mains, si celles-ci leur ont servi à taper les autres. Ils nettoient leurs yeux, si ceux-ci ont décoché des regards méchants; leur bouche, si celle-ci a critiqué ou insulté …

Le message de Jean Baptiste ? Ouvrir son cœur à l’amour de nos frères.

Auprès de Marie, un cierge allumé. Marie demande aux enfants d’ouvrir leur cœur à l’amour de son fils, de faire confiance au Père. Les adultes présents, expliquent aux enfants les paroles du « Je vous salue Marie ». Tous repartent avec cette prière.

Chaque groupe réfléchit ensuite avec ses animateurs, aux 4 messages recueillis, auprès des prophètes et de Marie. Chacun marque sur son étoile, à quoi il se sent appelé personnellement, pour se préparer à la venue de Jésus à Noël. Les plus nombreux écrivent : « Je me sens appelé à ouvrir mon cœur ». Beaucoup notent : « Il faut être gentil avec les autres ». Les uns veulent « Etre sage à l’école et à la maison » ou « Aider maman », les autres choisissent de « Croire en Jésus, la lumière », «D’écouter ce que Dieu dit à notre cœur », de « Faire la crèche »…

Nous voici de nouveau, tous réunis dans l’église. Le père Vollaud interpelle les prophètes et Marie, leur demandant d’expliquer ce qu’ils vont déposer dans la tente : Elie apporte le pain du partage, Isaïe, la Parole qui nous éclaire ; Jean Baptiste, l’eau de la vie de Dieu qui pardonne ; Marie, la lumière, car son Fils est la Lumière qui éclaire nos ténèbres. Marie apporte aussi sa vie, son cœur, sa confiance, son amour, pour que son Fils soit attendu et aimé.

Le père Vollaud constate alors que la tente est prête pour l’arrivée du Messie, mais qu’il y manque notre propre désir d’accueillir Jésus à Noël.

A ce moment-là, ceux qui le souhaitent, apportent leur étoile, et la disposent sur le toit de la tente.

En plus des appels à changer son cœur, déjà remarqués précédemment, on peut lire sur les étoiles : « Je t’aime bien Seigneur ! » « Je pense à Jésus et à Marie », « Noël, c’est le bonheur »…

Un grand silence s’installe, rempli des prières de l’assemblée.

Le père Vollaud proclame l’évangile de St Luc sur l’Annonciation. Tous redisent les paroles de l’ange et d’Elisabeth « Je vous salue Marie » et partent en chantant « Allons à la rencontre du Seigneur ! »

Selon différents échos, ce temps de catéchèse en doyenné pendant l’Avent, fut apprécié.

Evelyne de la Tullaye KT relais doyenné Angoulême Ouest

Photos de Évelyne de la Tullaye

Fête du Christ, Roi de l'univers

Dimanche 20 novembre 2011

La messe du Christ Roi, célébrée par le Père Michel Boullet, était animée par l'Harmonie Municipale d'Angoulême qui fêtait sa patronne Sainte Cécile (fête le 22 novembre).

Photos de Léandre Céjudo.


Infos pratiques

coordonnées

30 rue des Anciens Combattants

16430 Champniers Tél : 0545699307 paroisse.cgp@orange.fr

  Contact

  Plan d'accès

  Actualités

Vous consultez en ce moment le site : paroisse.ccbc.fr.
 

DEUX  AUTRES  SITES  PAROISSIAUX

 SAINT-AMANT - GOND-PONTOUVRE - CHAMPNIERS  -

sont  également en ligne aux adresses suivantes:

angouleme.catholique.fr/-Champniers/Gond-Pontouvre

et: eglisevarsstamant.overblog.com


Dernière intervention sur ce site le 24 octobre 2020 à 19 h 30.






 À lire:

- Des nouvelles des migrants: voir la page Gestion, travaux, migrants


-Reprise du catéchisme : voir la page des annonces pariossiales


- Assemblée paroissiale du 29 novembre en page des actualités


- Conseil économique du 25 octobre 2019 en bas de la page "Gestion - travaux - migrants" 


- Gomesse: une application informatique pour se rendre facilement à la messe.  lire en page des actualités


- Des nouvelles des migrants lire en page des actualités 


Rencontres sur "La joie de l'amour" voir dans la rubrique "actualités"


- Une recette de vin chaud aux épices: onglet "Vie sociale" puis Gond-Pontouvre en bas de page.


- Davos: lettre du Pape François : lire en page des actualités.


- Un nouveau livre du Père Laurent MAURIN:                                        " Histoire de la Charente "  lire en page des actualités.


- La joie de l'amour: lire en page des actualités l'annonce de la conférence du 7 octobre sur "Amoris Laetitia"


- Livre sur l'histoire des radios locales en Charente à lire en page des actualités.


- La radio diocésaine fête ses 25 ans ! Lire en page des actualités.


- Le Pape nous parle à lire page des actualités.".


Laurent MAURIN, curé des paroisses de Vars-Saint-Amant de Boixe et Champniers-Gond-Pontouvre, doyen d'Angoulême-Ouest, historien, a publié un nouvel ouvrage " La  Charente en 160 événements, des origines à nos jours". Lire en page des actualités.


- Travaux et investissements à l'église Notre-Dame de la Paix voir onglet "Travaux-gestion".


- Voir les nombreux sites diocésains en page "Nos liens".


-  Nouveau en Charente : la maison de Théo ( site pour enfants de tous âges) : www.lamaisondetheo.fr